L’AMG apporte son plein et entier soutien au mouvement de protestation initié par les forces de police.

Celles-ci dénoncent, au travers d’une grève du zèle, leurs conditions de travail qui se dégradent inéluctablement et sur lesquelles pèsent aujourd’hui un climat « d’ensauvagement de la société ». Les délinquants, même quand ils sont mineurs, n’hésitent plus à défier l’autorité la plus officielle.

L’événement motivant leur mobilisation, tir par arme à feu sur des policiers pour un banal contrôle, interpelle. Elus et population savent que le métier de policier est difficile. Mais personne ne pourrait accepter que nos policiers, garants de notre sécurité, soient les sacrifiés du délitement de nos valeurs.

Les promesses aux policiers (amélioration des conditions de travail, commissariat, augmentation des effectifs, condamnations concrètes…) doivent devenir effectives.

David RICHÉ, Président de l’Association des Maires de Guyane